Aller au contenu

#29 Sophie Adenot : l’interview exclusive

Elle est fascinée par les explorateurs en tout genre depuis sa tendre enfance. La carrière scientifique de Sophie Adenot a pris une dimension cosmique avec son admission à l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Entre joie et sérénité, la nouvelle astronaute française mesure son privilège et rêve du jour où elle accédera à la station spatiale internationale (ISS). Les pieds sur Terre, elle endosse déjà fièrement son rôle d’ambassadrice. Le podcast Les Mariannes a pu la rencontrer le 5 décembre 2022, à l’occasion de sa présentation à la presse, sur la base aérienne de Cazaux, en Nouvelle-Aquitaine. Accrochez-vous, l’aventure promet d’être fascinante ! Savant mélange d’esprit d’équipe, d’égalité des chances et d’émotions, elle vous met déjà des étoiles plein les yeux. 

Sophie Adenot, une exploratrice avide de savoir

Plus de 22 000 candidatures pour intégrer la nouvelle classe d’astronautes de l’ESA ont été recensées en 2021. Les campagnes de recrutement sont rares en Europe. Explorer l’espace fait fantasmer. 1 600 femmes françaises ont postulé, mais leur rêve est devenu la réalité de Sophie Adenot. Après plus d’une année de sélection, l’annonce des cinq nouveaux astronautes retenus a eu officiellement lieu le 23 novembre 2022. Imaginez-vous la fierté qu’elle a ressentie ? Si elle communique volontiers sur son parcours, c’est pour valoriser le pouvoir de la détermination.  

« Je crois me souvenir, je devais avoir 8 ou 10 ans, et j’adorais regarder les étoiles, le ciel. C’est depuis que je suis enfant que j’en rêve. »

Sophie Adenot, Podcast Les Mariannes

Aujourd’hui âgée de 40 ans, sa volonté et sa soif d’apprendre l’ont poussée à viser toujours plus haut, jusqu’à côtoyer les étoiles. Son CV incroyablement riche, ses capacités physiques, mais aussi sa personnalité expliquent son succès. 

Ingénieure spécialisée dans la mécanique de vol aérospatiale, elle a également validé un master au Massachusetts Institute of Technology (MIT). En 2005, elle intègre l’Armée de l’Air française. Sa carrière décolle, elle participe à des missions opérationnelles de secours et de combat. En 2019, elle devient la première femme pilote d’essais d’hélicoptères. Diplômée d’une licence de parachutisme militaire, sauter dans le vide : elle adore ! Adepte de plongée en apnée et de sports de montagne, l’aventure est inscrite dans son ADN. Son bagage technique est impressionnant mais n’explique pas, à lui seul, sa sélection.
Scientifique accompli, un astronaute se définit aussi par :

  • sa polyvalence ;
  • ses qualités d’adaptation ;
  • sa résistance au stress ;
  • son esprit d’équipe.

Les qualités personnelles ou « soft skills » des candidats sont donc finement observées lors de mises en situation variées. Vous avez dit capacité d’adaptation ? Passion des voyages et maîtrise de cinq langues étrangères sont des atouts pour l’astronaute européenne. Gérer la pression ? Un diplôme d’enseignante de yoga et le goût de la musique classique aident à garder son calme. Travailler en équipe ? L’esprit de corps fait partie de son quotidien, de ses valeurs. Résolument tournée vers les autres, elle envisage l’espace comme un bien commun à partager. Loin de représenter un aboutissement, Sophie Adenot voit sa carrière d’astronaute comme un point de départ pour apprendre toujours plus, transmettre ses valeurs et ses émotions fortes.

Une femme astronaute prête à repousser les limites de la science

Les expériences menées dans l’espace cherchent à résoudre des problématiques humaines. En profitant de l’apesanteur, l’action des astronautes à bord de l’ISS permet de mener des expériences inédites et impossibles sur notre planète. La finalité est de trouver des solutions innovantes dans des domaines variés tels que la botanique, l’écologie, la médecine, l’environnement, etc.

Il s’agit aussi de réunir les compétences humaines autour de l’environnement spatial. Ces objectifs sont cruciaux pour l’avenir des hommes. Selon elle, ils représentent :

  • un enjeu pacifique pour l’humanité ; 
  • un atout pour affronter l’inconnu ;
  • une force pour faire avancer collectivement la technologie.


Passée l’euphorie de l’annonce de sa sélection, Sophie Adenot réagit avec humilité face à l’ampleur de la tâche. Rejoindre l’ISS, c’est avoir accès à des technologies fantastiques. C’est aussi vivre une expérience unique. 

Au-delà de la mission scientifique, cette pionnière accorde une grande importance à la transmission de son expérience de ses émotions depuis la station spatiale internationale. 


« On n’entendra jamais un robot dire : Wahoo, regarde, c’est beau ! »

Sophie Adenot, Podcast Les Mariannes


Thomas Pesquet a partagé sa vision de la Terre grâce à des photos de notre planète, aussi célèbres qu’incroyables. Si notre astronaute française a encore le temps de peaufiner son style, attendez-vous à en prendre plein les yeux et les oreilles ! Par son voyage spatial, elle souhaite que vous, habitant de la Terre, puissiez devenir explorateur de l’espace à ses côtés. 

Convaincue que le rêve est une voie d’accès aux sciences et à la technologie, elle milite pour la diversité dans les carrières scientifiques. Au micro de Laurie Théron dans le podcast les Mariannes, son message aux jeunes gens est le suivant :

« Il faut y croire, toujours y croire. Les jeunes allez-y ! »

Sophie Adenot, Podcast Les Mariannes

Engagée dans des actions de vulgarisation scientifique depuis 15 ans, elle compte aujourd’hui sur son expérience et sa nouvelle notoriété pour endosser son rôle d’ambassadrice. Son fer de lance ? L’égalité des sexes dans les carrières scientifiques. 

Sophie Adenot, ambassadrice de l’égalité des chances dans les sciences

En intégrant l’ESA, on devient astronaute. On devient aussi un personnage public. Cette visibilité est l’opportunité pour Sophie Adenot d’incarner un rôle de modèle. Petite, elle s’est sentie inspirée par différents chercheurs et astrophysiciens. Mais, ce sont des femmes comme Marie Curie ou Claudie Haigneré qui ont ouvert son champ des possibles. Fière de son parcours, elle estime pourtant qu’une femme à bord d’une fusée n’est pas un phénomène nouveau, ni exceptionnel, tout en citant Samantha Cristoforetti, la première européenne aux commandes de l’ISS.

L’exploratrice entre donc dans la lignée des astronautes européens, sans parler de genre. À son tour, elle veut devenir une source d’inspiration et donner confiance aux jeunes gens. Le jour de son entrée à l’ESA, elle explique que les domaines scientifiques ont besoin de talents aux origines, aux cultures et aux genres variés. Auprès de Laurie Théron du podcast Les Mariannes, elle affirme :

« Il y a de magnifiques choses à faire et il ne faut surtout pas se mettre de barrière. Il n’y a aucune raison de se sentir moins légitime. Les sciences et les technologies n’ont pas de genre. »

Sophie Adenot, Podcast Les Mariannes

Son message s’adresse particulièrement aux jeunes filles. Tout comme elle a eu ses modèles, elle souhaite, à son tour, les inspirer pour leur donner l’élan vers des études scientifiques. Son nouveau statut d’astronaute lui confère des relais médiatiques, mais son engagement auprès des jeunes n’est pas nouveau. Depuis plusieurs années, elle partage son parcours professionnel en allant à la rencontre de collégiens et lycéens aux milieux sociaux et géographiques variés. Marraine du programme d’ouverture sociale OSE de l’ISAE-SUPAERO, elle démontre que le travail mène à la réussite. En leur donnant confiance, l’astronaute française les assure de leur légitimité dans les carrières scientifiques. Ouvrir le champ des possibles et prouver que la confiance et le travail lèvent les obstacles, tels sont ses leitmotivs. 

À force de travail et de détermination, Sophie Adenot a tracé son chemin vers les étoiles. Inspirée par des modèles féminins, elle endosse à son tour un costume d’ambassadrice. Par la transmission des émotions, elle invite à rêver d’immensité. Par la confiance, elle ouvre les portes des carrières scientifiques à tous. L’espace est un bien commun qu’elle souhaite rendre accessible au plus grand nombre. Son humilité, sa volonté et son enthousiasme vous touchent ? En attendant de suivre ses aventures spatiales, écoutez son interview exclusive sur le podcast Les Mariannes.

Pauline Vallecillos

>> À écouter aussi : l’interview de l’exploratrice Déborah Pardo  

SOURCES :

CNES. Sophie Adenot, nouvelle astronaute française de l’ESA

HuffingtonPost. Sophie Adenot invite les jeunes filles à se lancer dans des carrières scientifiques

Numerama. Qui est Sophie Adenot, la nouvelle astronaute française choisie par l’ESA ?

Podcast Les Mariannes. #EP29 Sophie Adenot : la nouvelle astronaute française qui part à la conquête de l’espace

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *